Coucou les États Unis, Coucou le chikungunya.


On aurait du vous écrire quelque chose comme cela : Coucou les Etats-Unis, Adieu riz (à jamais), frijolles, latinos, espagnol, chaleur écrasante, moustiques, volcans, culture coloniale, maisons colorées, musique endiablée et joie de vivre. Adieu Amérique du sud. Bonjour les US , les gros burgers, les gros 4x4 , les routes interminables , les chapeaux de cow boy , les rodéos, les motels , les diners , les « Oh my god » et les « hey , how are you ? ». Bonjour le stop et l’aventure à 3000% en traversant le pays : de Miami à San Francisco, 9000km en 15 jours, à la force de nos petits pouces et notre pancarte en carton. Bonjours les rencontres insolites, passionnantes, émouvantes. De l’aventure en veux-tu en voilà, pour une traversée qui promettait d’être épique. J’avais même déjà prévu de vous écrire ceci : « Il se trouva les habituelles voix pour dénoncer l'inutilité de la chose, mais ce qu'ils ne saisissent pas, c'est que c'était l'inutilité qui sacrait la beauté du geste »


Mais finalement ce n’est pas vraiment ce qui est arrivé.

Notre excitation devait être trop intense qu’elle avait besoin d’être refroidie.


Seulement quelques heures après avoir posés nos pieds sur le sol américain, nous avons déclaré le chikungunya (histoire de rendre l’accès aux soins plus rigolos). Je vous vois déjà paniquer derrière votre ordinateur. N’ayez pas trop peur, c’est un nom bien exotique pour une maladie pas si terrible que cela.

C’est un saleté de virus transmis par une piqure de moustique. On savait que Puerto Cabezas en était infestée, 95% des employés de Pana Pana ayant déclarés la maladie, on ne peut pas dire qu’on n’avait pas été prévenu. Vous avez la preuve concrète que lorsqu’on a décidé de faire une expérience en immersion, et bien nous on y va à 100% , même pour les maladies. Le nom Chikungunya est d’origine Makondée (Tanzanie) et signifie « l’homme qui se courbe, se recroqueville » en raison des importantes douleurs articulaires qui forcent le patient à rester courbé. Voilà sa principale caractéristique : Nous avons très mal aux articulations , Benoit surtout aux doigts, aux poignets , l’empêchant de porter des choses , quand à moi j’ai mal surtout au cou, aux chevilles et aux orteils m’empêchant de marcher convenablement. Ajoutez des fortes fièvres , des plaques de boutons rouges sur le corps , des maux de tête , de la nausée , des douleurs derrière les yeux et de la fatigue , et vous obtiendrez un savoureux mélange. Cela peut ressembler à la dengue mais dieu soit loué cela ne dure pas 3 semaines (enfin les douleurs aux articulations persistent plusieurs semaines) et surtout on ne perds pas l’appétit (quand l’appétit va, tout va !). Cette maladie c’est un peu une vis ma vie de personne âgée, tout devient difficile, marcher, descendre des escaliers, s’asseoir dans une voiture trop basse, se lever tout seul. Il est carrément inenvisageable de s’asseoir par terre. Allez petit corps, petits globules, luttez, luttez, luttez et dégagez ce satané virus. A priori cela ne dure pas plus de 4 voir 5 jours mais les douleurs articulaires peuvent durer plusieurs semaines, voir plus (oh my god).


Ce n’est pas arrivé au Nicaragua, cela arrive aux US, au moment où on avait besoin le plus d’énergie pour convaincre les ricains de faire un petit bout de route avec nous. Alors après 4 jours à nous reposer à Miami (cette phrase est un peu contradictoire), nous avons décidé d’annuler le stop. C’était bien plus sage. Cependant on allait pas tout annuler et renoncer à notre petit rêve : Traverser les USA d’Est en Ouest. On ne va pas le faire en stop, certes, mais on va tout de même le faire car on a décidé de louer une voiture afin de pouvoir se faire des petites étapes tranquillement, se reposer, y aller mollo mollo tout en profitant et ne pas être frustrés d’avoir du annuler. Certes l'aventure promet d'être moins exotique (mais rien que d'avoir le Chikungunya, on peut dire qu'on a eu notre lot d’exotisme) mais elle n'en sera pas moins extraordinaire, et surtout elle plaît plus à nos mamans !


Et comme le disait ce bon vieux Gandhi : " la force ne vient pas d'une capacité physique mais d'une volonté indomptable "


Alors voilà notre parcours (photo en tête de l'article) : Après la traversée de la Floride par l’ouest, nous allons nous rendre à la mythique Nouvelle Orléans pour y passer quelques jours. Ensuite on rejoindra Memphis (sur la route de memphiiiiis) pour visiter la ville du King Elvis, les studios d’enregistrements de Johnny Cash (on est fans) et surtout visiter l’un des musées les plus passionnants des US : le musée des droits civils sur le lieu de l’assassinant de Martin Luther King. En gros c’est la ville des Kings. Puis nous rejoindrons Oklahoma où on commencera à être bien enfoncés dans les Etats Unis, puis Santa Fé où nous passerons quelques jours. Ensuite nous visiterons Vegas pour 2 jours, puis LA et enfin San Francisco la destination finale. Nous y resterons quelques jours avant de faire le chemin inverse mais par le nord cette fois ci : Nous allons retraverser le pays en train cette fois ci de San Francisco à Chicago. Un train de 3 jours. Nous rejoindrons, enfin, NYC pour Noël où on retrouvera ma famille pendant une semaine avant le grand retour en France.


Vous savez tout : C'est parti pour la chevauchée fantastique !


Vive la vie (sans moustiques) !

#USA

DERNIERS CARNETS :