Le microcrédit : Késako ?


Je suis absolument ravie que pour notre avant dernière mission nous travaillions pour un institut de micro-crédit. On ne peut pas s’intéresser au social business sans s’intéresser au micro crédit. Cela serait faire abstraction d’un énorme pan de ce qui le définit. C’est parti pour un petit cours d’économie, allez allez , on s’accroche !


Un peu d’histoire

Le micro-crédit a été inventé officiellement dans les années 1970 par le très cher Muhammad Yunus, prix Nobel de la paix 2006. Muhammad Yunus est professeur d’économie au Bangladesh lorsqu’il décide de faire évoluer ses méthodes d’enseignements : afin de permettre à ses élèves de se rendre compte de la réalité économique du pays, il décide de les envoyer dans des missions d’observation de pauvres villages. C’est alors qu’ils se rendent compte que la plupart des pauvres des villages du Bangladesh ont une activité économique mais qui ne leur rapporte que très peu d’argent, car ils n’ont pas de fonds pour se développer. Dans un village, une collectivité de 42 femmes fabricantes de tabourets en bambou, aurait besoin de 27 dollars AU TOTAL afin de pouvoir développer massivement leur activité en achetant en avance le bambou. Or c’est un montant bien trop faible pour que les banques acceptent de leur prêter, d’autant plus qu’elles sont considérées comme insolvables car elles ne possèdent rien. Le professeur trouve cette situation ridicule et leur prête alors directement ces 27 dollars. C’était le début de la grande aventure du micro-crédit.

Non seulement ces femmes ont remboursé intégralement et très rapidement le professeur, mais en leur permettant d’acheter en avance le bambou en plus grande quantité et sans subir les variations de prix, leur activité s'est multipliée et elles ont pu embaucher de nouvelles personnes.Forts de cette expérience, le professeur et ses élèves vont peu à peu prêter de petites sommes à de plus en plus de commerces jusqu’à monter la GRAMEEN BANK, la banque du village ! Aujourd’hui, plus de 40 ans plus tard, la GRAMMEEN BANK a prêté plus de 6 milliards de dollars, aidant des millions de personnes !


Sans vraiment le savoir, ils ont créé le concept du micro-crédit : Un prêt d’un faible montant, accordé à des personnes démunies qui n’ont pas accès aux services bancaires classiques (car elles sont considérées comme insolvables), dans l’objectif de les aider à développer des projets générateurs de revenus ou qui améliorent leurs conditions de vie. On parle donc bien d’un social business : l’entreprise gagne de l’argent pour fonctionner mais son objectif reste social, l’éradication de la pauvreté. Attention à ne pas confondre le micro-crédit avec nos institutions en France du type CETELEM & CO, qui sont tous des voyous faisant la propagande du surendettement.


Un outil efficace pour lutter contre la pauvreté