Apprendre en ligne avec les MOOCS !


Alors ce mois-ci, OUI on fait du surf et OUI on monte le business plan d’un projet auquel on croit (on ne peut pas trop vous en parler, c’est genre un peu secret). Mais on ne fait pas que cela (même si c’est déjà bien) : on fait aussi des MOOCs !


Un MOOC ?!?!? C’est encore un truc de bobo qui fait un tour du monde ?!?

MOOC, cela veut dire « Massive Open Online Courses » , des cours en ligne ouverts à tous.

Avec les internets, il est très facile d’apprendre de nouvelles choses , sauf que la connaissance n’est pas super bien structurée , il n’y a pas forcément de fil conducteur, l’apprentissage n’est pas de qualité etc., etc. Le MOOC (à prononcer « MOUK ») permet de suivre un cours autour d’un sujet que l’on choisit, 100% sur internet et ouvert à tous sans impératif de niveau d’études. Ce cours peut durer plusieurs semaines et il demande parfois pas mal d’heures de travail ou alors simplement de visionner des vidéos ou de lire des articles. L’apprentissage y est toujours interactif car une communauté d’apprenants se crée autour du sujet. On peut demander l’accréditation par l’université organisatrice pour prouver que l’on a bien participé à ce cours !

On ne se parle pas simplement de savoir condensé sur un site internet un peu barbant mais une méthode d’apprentissage interactive super motivante avec des vidéos , des chapitres , des exercices… comme si on était vraiment en classe .

Apparue aux Etats Unis , cette nouvelle solution de cours en ligne à distance a tout bonnement cartonné : toutes les grandes universités américaines en proposent et c’est en cela la grande révolution . Participer à un cours gratuitement, à distance, des plus grands universitaires d’Harvard, du MIT , de Princeton ou de Stanford c’est quand même génial ! Bon, ce n’est pas encore comme si on pouvait accéder au même diplôme à 200 000$, mais au moins, on peut s’instruire avec les mêmes profs.

Evidement on parle majoritairement de sujet assez « sérieux » sur des thèmes qui tournent beaucoup autour de l’économie , l’entrepreneuriat , la géopolitique, des n