Bilan Chili

Oh Chili , que tu nous a intrigué !

Est-ce que vous avez déjà regardé ce pays si particulier sur une carte ?

Voici le moment de vous rattraper :

Le Chili c’est cette bande de terre qui n’a AUCUN sens, perdue entre le géant Argentin et l’Océan pacifique .On a vu le Chili du Nord , celui des volcans et des paysages à couper le souffle . On a vu le Chili du centre avec sa capitale ULTRA RICHE qu’est Santiago (on se croirait en Europe). Mais on a surtout vu le Chili de Valparaiso et c’est celui là qui nous a le plus touché ! Pour être très honnête, on s’est même dit qu’on a bien fait de ne pas rester à Santiago pour le projet. Je ne vais pas vous refaire tous le blabla poétique sur cette ville si particulière, mais je pense qu’il n’existe aucun autre endroit comme Valparaiso au monde. Enfin, il nous reste encore beaucoup d’endroits à explorer dans le monde pour en être sûrs.


Pendant ce mois, Benoit et moi avions des projets différents. Il se levait à 7h du matin, difficilement, pendant que je trainais au lit. Il avait des horaires de travail, un cadre, des habitudes, pendant que j’expérimentais la liberté absolue et le néant dans mes journées. Il partageait des repas conviviaux typiques avec ses amis chiliens, pendant que je restais en tête à tête avec mes céréales ou mes empanadas (j’ai la passion des empanadas , ces petits feuilletés typiques d’amérique du sud).


Pendant ce mois, j’ai pris du temps pour essayer de faire de la photo , et continuer à apprendre . Essayer de faire une série de photos sur un sujet ( les habitants de Valparaiso), cela m’a demandé de beaucoup me balader évidemment . Mais au final cela m’a aussi demandé de beaucoup rester à la maison. On dit que 50% du travail d’une photo c’est le moment de la prise de la photo . Est ce que le cadrage est bon , est ce que le sujet est intéressant . L’autre 50% est le travail sur ordinateur . Je suis 100% d’accord avec cela . Vous ne pouvez pas imaginer le temps DEMENTIEL que je prends chaque mois ( et ce mois ci encore plus du coup) pour traiter mes photos . Sur 2000 photos, j’en ai gardé que 25 ( en fait 50 car elles sont en superposition) pour la série SOMOS VALPARAISO . Cela m’a demandé de trier, de sélectionner, d’essayer les différentes alternatives de superpositions. Enfin bref, j’ai fini ce mois avec les yeux rouges d’avoir passé autant de temps ( trop ?) sur l’ordi.