Lima, c'est sympa !


Quand on racontait aux gens qu'on allait passer un petit moment à Lima, nous n’avons eu que des retours négatifs. Oui, Lima c'est gris, c'est moche , il y a de la circulation partout , les gens sont antipathiques et il n'y a rien à y faire.Après 6 mois en Asie, je peux vous dire que notre séjour à Lima a été comme une retraite à la campagne au milieu des vaches pour moi. Surtout après Manille.

Bon. J'exagère un peu. Effectivement, Lima c'est gris. Mais Lima c'est sympa !


L'Amérique latine au bord des yeux

Ce qui me rend heureuse à Lima c'est la musique. Partout. Tout le temps.

Fini les claquements insupportables asiatiques YINYINYINYANGYANG. Bonjour la mélodie qui te remue tout le corps, ni une ni deux tu es déjà en train de danser sans t'en apercevoir. Mon espagnol yaourt fait des progrès et je peux même me permettre de chanter (évidemment bien). Pourtant, le Pérou n'est pas non plus la capitale musicale de l'Amérique du Sud ; je n’imagine même pas ce que cela sera au Brésil.

Lima c'est la bonne bouffe. On se régale, matin, midi, goûter et soir. C'est peu cher, c'est varié. On y trouve les meilleurs restaurant d’Amérique du Sud et les meilleurs ceviches du monde ( du poisson cru avec du citron) ( sisi j’adore ça aussi). Leur avocat est l'avocat le plus incroyable du monde. Rien que pour cela on ne peut pas passer à côté.Je parle même pas de la boisson nationale, le pisco (une sorte de tequila), qui nous fait tourner la tête. Le pisco sour est notre breuvage préféré : pisco, citron, sucre, blanc d'œuf. On croirait boire l'incroyable Jamesonade de Soaz.

Lima ce sont aussi des quartiers coloniaux colorés qui restent bruts. J'aime bien quand c'est brut, qu'on a laissé ça tel quel, pas d’instrumentalisation, que cela se mêle à l'agitation moderne sans devenir des façades de carnaval digne de Disneyland ou de Marrakech. Lima c’est gris mais c’est aussi coloré.


Combi-Boulot-Dodo