Bienvenida en Perù !


Domitil Casas del Peru.jpg

Bienvenida en America del Sur !


Au delà de ma transition géographique énorme, de la nouvelle culture culinaire (j’en salive déjà), de l'espagnol qui va chanter dans mes oreilles et des nouvelles habitudes culturelles, ce qui va vraiment changer, c'est que je ne suis plus toute seule !

Mon amoureux, Benoit, me rejoint définitivement pour la suite des aventures. Ce n'est plus simplement mon sac à dos et moi, mais nos 4 jambes et nos 2 maisons de tortues.


Pour une petite présentation du joyeux luron c'est par ICI.



LOGOSITE1Month1Project.png

Les six prochains projets sont des projets qui nous tenaient à cœur à tous les deux ! Pour la moitié d'entre eux, on les réalisera ensemble, mais pour l'autre moitié nous allons participer à des choses différentes. Je continuerai d'écrire, mais je serai la plume de nos 4 yeux, nos 4 oreilles, nos 2 nez et de nos centaines de papilles.

Un tour du monde qui s'est joué en 3 jours

Ça y est. L'Amérique du sud. Je dois avouer que mon excitation est à son comble. Je connaissais déjà l’Asie, son odeur de curry, ses vendeurs ambulants, ses chiens errants, et ses petites cases du bord de la route vendant des shampoings à l’unité. J’étais en territoire connu, je commence à en maîtriser les codes. L'Amérique du sud c'est le vide intersidéral.

Pour y parvenir, j'ai littéralement traversé la planète sur trois jours. Manille, Pékin, New York, Miami, Lima. J'ai remonté le temps et mon lundi 28 Juin a duré 36h. Sachant que j'ai commencé fort par une nuit blanche la veille de mon départ, je mettrai plus d'une semaine à me remettre du décalage horaire (je vieillis).


Le Pérou

Le Pérou, c'est un peu une destination qui chante dans nos oreilles, à peine son nom prononcé. On imagine tout de suite le Machu Picchu pourtant c'est bien plus que cela : ce pays est probablement l'un des lieux d'Amérique du Sud qui possède le plus de trésors touristiques.

Troisième pays le plus grand d’Amérique du sud, 93% de sa population est chrétienne. 50% de ses habitants sont des métisses (avec des gringos, des étrangers) et le reste provient de minorités ethniques comme les Quechuas, un des peuples péruviens les plus connus. Le racisme est un sujet très sérieux ici car les métisses rejettent massivement les minorités, considérées comme des « pauvres de la montagne ou de la jungle». Autrefois brillant empire Inca, le pays est aujourd’hui enraciné dans la corruption et le marché noir. En effet, cela a été une grosse surprise d’apprendre que c’est le Pérou qui détient le triste record d’être le 1er producteur de cocaïne au monde. Mais son économie reste dynamique grâce au tourisme et aux exportations : c’est un pays très riche agricolement. C’est le premier pays au monde en terme de diversité de fruits et légumes. On découvre presque tous les jours des fruits totalement inconnus au bataillon.


Nous sommes à Lima pour notre mission. Avec ses 9 millions d’habitants, la ville n’a pas bonne presse auprès des touristes. Surnommée Lima la grise, du fait de son temps maussade (c’est un micro climat désertique), elle offre pourtant plein de surprises. Nous l’aimons beaucoup, surtout parce qu’on y mange super bien.

Lourdes Casas del Peru.jpg

Ce qui est super chouette c'est que nous dormons chez l’habitant, dans la maison de Domitil ( la photo en haut) et sa petite fille Lurdes ( la photo à coté). Elles habitent dans un quartier populaire pas très loin du centre ville. C'est sommaire mais représentatif de la vie de la classe moyenne Liménienne. Elles ne parlent pas un mot d’anglais. C'est une immersion totale car Benoît a appris l'espagnol à l'école mais son niveau n'est pas au top ( enfin si j'exagère) . Quant à moi, Nada. Je suis donc obligée de baragouiner quelques mots d'italien en espérant que les mots se ressemblent. C'est du pile ou face. Mon accent et mes réflexes italiens seront difficiles à perdre et Benoît se moque beaucoup de moi. Ma compréhension s'améliore de jour en jour mais globalement mes échanges se composent de hochement de tête. Si je désire dépasser le niveau intellectuel du " Hola que tal " j'ai besoin de Benoit. Sauf que Benoit n'est pas du genre à traduire littéralement toutes mes pensées, cela doit d'abord passer son filtre du " est ce que c'est drôle / est ce que c'est pertinent “. Cela nous vaut donc de nombreuses scènes où il ne souhaite pas traduire mes questions. Il a donc été renommé HOMBRE c'est à dire " L'homme " dans le sens autoritaire du terme. À L’inverse, parfois Lourdes parle pendant 15 minutes en espagnol. J’écoute en attendant patiemment la traduction de l'histoire par Benoit. Sauf que cela finit généralement en " Elle est allée au marché et à acheté des fruits. Quoi ? C'est tout ? Elle vient de parler pendant 15 minutes juste pour dire qu'elle est allée au marché ? " .


Casas Del Peru


Casasdelperu logo 1M1P 1month1project.png

Pendant ce mois, nous allons aider Carlos et son équipe dans le développement de son entreprise : Casas Del Peru. Carlos nous a trouvé grâce à mes photos pour Faguo et nous as proposé de venir l'aider ! Casas del Peru est un super projet social. Carlos veut monter le premier label de logement chez l'habitant du Pérou afin de permettre aux familles de profiter davantage de l'essor touristique. Son idée est de pouvoir proposer aux touristes (et notamment aux français) des nuitées de qualité chez l'habitant à travers tout le Pérou.Quand il parle de dormir chez l'habitant, il ne parle pas d'un tapis de sol à côté du feu mais d’une vraie expérience d'échange avec les locaux sans sacrifier le confort. C'est aussi un super moyen de promouvoir le patrimoine culturel et notamment l’artisanat, car les touristes sont invités à découvrir une activité que propose la famille, de prendre part à leur vie quotidienne.

Afin de proposer des circuits tout compris qui incluent ce type d'hébergement, Carlos a créé Peru Durable Travels, une agence de voyage responsable. On vous racontera au fur et à mesure du mois mais, globalement, notre travail de consultant est pas mal centré sur : comment rendre concrètement responsable l'agence au delà de simplement proposer des logements chez l’habitant. Ayant étudié en France, Carlos parle parfaitement français et son équipe (Antoine et Zelia) sont également français. Cela ne va pas aider mon apprentissage de l'espagnol !


A très vite pour la suite des aventures péruviennes !


Vive la vie ! Viva el Perù !

#Pérou

DERNIERS CARNETS :
LA BIBLIOTHEQUE :
LES CARNETS PHOTOS :
Lonely planet 1month1project

Un tour du monde avec du sens !