Bienvenue au Cambodge !


photo_couverture.jpg

Suostei in Cambodgia !

Me voilà super bien arrivée à Siem Reap, au Cambodge !

Ce mois-ci, fini le voyage avec mon sac à dos. Je pose mes valises pendant un mois dans un petit nid douillet qui m’attend. L’équipe est même venue me chercher à l’aéroport, ça c’est du luxe ! Cela fait du bien de redevenir sédentaire.


Le Cambodge est une des destinations les plus touristiques au monde

Le royaume du Cambodge (oui c’est une royauté) est un tout petit pays en bord de mer, coincé entre la Thaïlande, le Laos et le Vietnam. Autrefois le royaume Khmer (le peuple du Cambodge) comptait parmi les plus puissants d’Asie ; il dominait une large frange de l’Asie du Sud-Est, de la Birmanie au Vietnam. Les temples d’Angkor, l’ancienne capitale du royaume, témoignent de cette grandeur (j’ai hâte d’aller les prendre en photos). Le royaume a connu l’un des effondrements les plus méconnus de tous les temps. Le pouvoir s’est alors déplacé vers Phnom Penh et les frontières ont été réduites au fur et à mesure des défaites.

Ce qui est paradoxal avec le Cambodge, c’est que le pays est connu pour ce qu’il a donné de plus grandiose avec Angkor, mais aussi de pire avec les Khmers rouges et le génocide des intellectuels.


Je vais habiter à Siem Reap pendant 1 mois, juste à côté des temples. Je vais pouvoir y passer de longs moments. Siem Reap n’est pas forcément la ville idéale pour habiter car c’est une des destinations les plus touristiques au monde (4 millions de touristes par an). La ville a donc perdu de son charme d’antan mais je la trouve toutefois très agréable. La ville est assez petite avec des petites ruelles mignonnes. Je vais pouvoir y trouver une cuisine locale et occidentale de qualité et retrouver un peu de confort.


L’école de Pâtisserie de l’école du BAYON

L’école du BAYON est une ONG française qui œuvre pour l’éducation des enfants à Angkor. L’école est installée au milieu de la jungle, juste à côté du temple du Bayon dans un cadre idyllique. Plus de 400 enfants ont accès à une éducation gratuite et de qualité, du CP au Bac. J’aurais sûrement l’occasion d’en reparler lors de mes prochains articles, mais l’éducation au Cambodge a l’air de souffrir des mêmes maux que celle de Birmanie. L’action de l’école du BAYON permet donc d’assurer une éducation de qualité pour les enfants les plus pauvres, dans le but casser le cycle de la pauvreté (leur permettre d’accéder à un emploi plus qualifié).

Mais Vincent, un ancien de Danone, a voulu aller plus loin dans la démarche et créer une formation professionnelle. Ils ont donc construit, de leurs propres mains, une école de pâtisserie pour permettre à 14 filles majeures de se former à un métier. La formation dure une année pendant laquelle elles sont complètement prises en charge, en internat. L’école leur trouve même un stage de 4 mois dans les plus grandes cuisines de la ville et les aide à trouver un travail à la fin de la formation. La démarche va donc maintenant jusqu’au bout du geste ! Du CP jusqu’à l’emploi. Ils ont préféré donner accès à la formation uniquement aux filles car il leur est plus difficile d’accéder aux études supérieures que les garçons. Les garçons de la famille étant privilégiés, il faut bien travailler pour payer leurs études !

Depuis quelques semaines, l’école de pâtisserie a ouvert un coffee shop (un café) pour vendre les produits issus des cours et faire connaître la démarche ! C’est la que j’interviens ! Pour le moment le coffee shop n’a pas beaucoup de clients, je vais donc les aider à développer le business notamment sur la partie marketing. C’est un exemple typique de social business : un business à des fins sociales, qui leur permettra de devenir indépendant et d’autofinancer le projet ! La mission est vraiment intéressante, je suis très contente d’aider, comme je peux et avec le peu de temps que j’ai, ce super projet.


Le social business 1001 Fontaines

Je devais initialement partager mon temps entre la mission marketing pour l’école de pâtisserie et la découverte du social business de Danone, 1001 Fontaines. Cela me permettait d’avoir une approche différente et complémentaire d’une petite initiative locale et d’un social business à grande échelle. Finalement le business reprenant le dessus, je ne passerai que quelques jours en fin du mois avec 1001 Fontaines et je vais me consacrer à 100% pour le moment au développement du coffee shop.

1001 Fontaines est une entreprise sociale qui permet aux populations rurales d’accéder à l’eau grâce à l’installation de stations. Pour cela, ils forment eux-mêmes des entrepreneurs directement implantés dans les villages à commercialiser l’eau 1001 Fontaines. Débuté en 2005 au Cambodge, l’initiative est lancée désormais à grande échelle dans de très nombreux villages. Le plus grand enjeu reste la rentabilité pour devenir un projet durable et viable dans le temps. Danone accompagne le projet grâce au fond Danone Communities : Un fond d’investissement 100% dédié à l’accompagnement de projets sociaux dans le monde (d’un point de vue d’abord financier mais aussi dans l’accompagnement sur le terrain). Ce qui est intéressant c’est que ce fond d’investissement Danone Communities est financé en partie par l’intéressement participation ( pour caricaturer , les actions) de chaque employé Danone qui le souhaite . Longue vie à la finance responsable !


A très vite pour la suite des aventures au Cambodge,

Vive la vie !

#cambodge

DERNIERS CARNETS :
LA BIBLIOTHEQUE :
LES CARNETS PHOTOS :
Lonely planet 1month1project

Un tour du monde avec du sens !