Un peu de tourisme !

1month1project_womandrying.jpg
Grâce notamment à notre Day off du jeudi, j'ai pu commencer à bien visiter Kolkata.

Je sais, cela vous fait bizarre que je dise Kolkata, mais c'est pourtant son nouveau nom depuis 2001. Après l'indépendance de l'Inde (en 1947), les indiens ont voulu commencer à renommer certaines villes et certaines rues afin d'adapter l'orthographe à la langue locale (Kolkata au lieu de Calcutta en Anglais) ou alors carrément changer de nom pour retrouver une origine indienne. 50 ans plus tard (ils ont pris leur temps) Kolkata a donc retrouvé ses sonorités indiennes.Bref, tout ça pour dire que j'ai commencé à bien découvrir la ville, et elle me plait bien ! C'est la minute culturelle, youpi !

Victoria Mémorial

1month1project_VictoriaMémorial.jpg

Comme je vous l'ai déjà expliqué précédemment, Kolkata était la capitale de l'Empire Britannique des Indes jusqu'au début de la construction de New Delhi en 1911.

Le Victoria Mémorial est donc tout simplement un mémorial pour la Reine Victoria (l’impératrice des Indes) construit par un architecte londonien suite à la mort de l'impératrice en 1901. C'est un majestueux monument de marbre blanc et contrairement à beaucoup d'autres monuments du Raj britannique, il est super bien conservé. C'est devenu une attraction majeure de la ville, voir même un symbole, il accueille un musée sur l'histoire de Kolkata. On y a d'ailleurs appris que la ville a été fondée en 1690 par Job Charnock, un navigateur britannique, désirant développer les flux commerciaux en Asie.

Le plus grand Banyan du monde !

1month1project_banyantree.jpg

Le Mercredi 7 Janvier après midi, après une bonne matinée de volontariat, j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai traversé la rivière Hooghly pour faire plaisir à mon beau frère préféré. En effet, pour son anniversaire je devais me prendre en photo avec le plus grand banyan du monde. Un défi trop sympa ...enfin...après 1h30 de transports en communs dans un quartier absolument pas touristique je le trouvais un peu moins sympa.

Je disais donc, j'ai traversé le grand fleuve de la ville pour aller voir le plus grand figuier du Bengale (= Banyan) du monde, un arbre immense qui avec l'ensemble de ses racines aériennes forme une circonférence (oui j'emploie des mots compliqués, PDMC) de près d'un demi-kilomètre. Un demi kilomètre pour un seul arbre de plus de 200 ans !

Après 1h30 de transports en tout genre, me voici à marcher pendant 3 km pour traverser ce parc immense au milieu de la ville. Ce parc est improbable, il n'y a rien que des arbres moches et des bosquets rabougris. Des couples indiens se baladent de manière étrange. Après 20 minutes je remarque des préservatifs au sol. Je suis absolument ravie.

C'est donc avec humour et dégoût que je rejoins le banyan. C'est assez joli mais c'est surtout immense. Cela représente à lui seul ce que je pouvais m'imaginer du mot "Bengale".

Joyeux anniversaire Laurent !

IMG_1927.jpg

La Rue

1&1&.jpg

Voilà donc mon monument préféré : La rue.

J'aime Kolkata pour la facilité avec laquelle on peut s'y déplacer. Je marche plusieurs heures par jour. Les rues de Kolkata regroupent toutes les saveurs de l'inde : sa street food qui te chatouille les papilles, ses ordures qui te remuent l’estomac, ses sourires des enfants et leur HAYLOOOOO qui te réchauffent le cœur et tous ses petits marchands qui essayent à la fois de t'arnaquer tout en faisant très attention à toi. Je n'ai pas besoin de passer beaucoup de temps dans les temples, les musées ou les monuments, je préfère rester dans la rue.

1month1project_tchaiboy.jpg

Les Sâdhus

1month1project_sadhu.jpg

Jeudi 15 Janvier est un jour particulier pour les indiens : C'est le GANGA SAGAR MELA, un festival dans le delta du Gange des Sundarbans (la plus grande forêt de mangrove du monde) qui a lieu chaque année à 300km de Kolkata. Des centaines de milliers de personnes ont donc commencé à affluer à Kolkta ces derniers jours. Nous sommes allés leur rendre visite, avec des copains volontaires, sur leur lieu de résidence temporaire à Kolkata pour y rencontrer les sâdhus qui les accompagnent.

Je ne vais pas m'attarder sur les sâdhus car il y aurait des centaines de choses à dire et je vous en parlerai plus tard. Les Sâdhus sont des hommes hindous ayant renoncé à la société pour la MOKSHA, se libérer de l'illusion, ou plutôt du cycle infernal de la réincarnation. Ce sont presque des mendiants car ils ne possèdent absolument rien et vivent sur la route grâce à la mendicité. Nous avons rencontré le plus grand nombre de sâdhus que je n'ai jamais vu au même endroit. Ils accompagnent les pèlerins pour le Ganga Sagar Mêla et la purification dans le Gange. Mais ce ne sont pas n'importe quels sâdhus qui sont là, ce sont des NAGA qui vivent nus.Ils forment une sorte de secte guerrière pacifiste au nom de Shiva. Bon c'est un peu compliqué tout cela mais il faut retenir que ce sont des mendiants nus qui se tartinent de cendres humaines de crémations et qui font des trucs très bizarres avec leur pénis pour prouver qu'ils ne ressentent pas la douleur et qu'ils sont détachés du monde. Pour le coup, c'est nous qui sommes hors du monde en voyant ce spectacle.

Le Dalai Lama himself

Mardi 13 Janvier nous avons eu la chance incroyable de voir his holiness the 14th Dalai Lama. Oui Oui, vous ne rêvez pas. Nous l'avons bien vu , nous étions censés l'entendre pendant 2h pour une lecture sur la paix dans le monde maiiiiiiiis nous n'avions pas de cartons d'invitation prouvant que nous pouvions rester devant lui. Nous avons donc suivi la conférence, avec une quinzaine de volontaires, de loin mais le son était bien trop mauvais pour nous imprégner totalement de sa sagesse. C'était une expérience extrêmement frustrante. Je suis ravie de l'avoir vu, mais j'aurais préféré l'avoir entendu, d'autant plus sur un sujet aussi intéressant. Mais je retiens 3 mots de cette conférence : HOPE WISDOM & IGNORANCE. Je retiens également cet éclairage très juste des évènements en France : " Ce ne sont pas ces hommes qu'il faut blâmer, mais l'ignorance".

Une soirée chez les indiens trop riches

1month1project_happylhori.jpg

Un midi nous avons rencontré dans notre restaurant préféré (Le Blue Sky Café) deux couples d'indiens vraiment très sympas. Une des femmes (Sonia) parle même français car elle a étudié à Montréal. Après 1h de discussions, ils nous invitent à participer à leur fête du printemps mardi 13 Janvier au soir. Nous acceptons l'invitation par politesse. Finalement nous y sommes vraiment allées avec Juliette, ma copine française. Ils habitent dans le sud de Kolkata et je dois avouer que c'était vraiment une chouette soirée. C'est donc la fête de lhori que nous allons célébrer : ils viennent du Punjab (dans le nord ouest de l'inde) et traditionnellement pour fêter l'arriver du printemps, on fait un feu chez soi et on y invite tous ses proches pour y brûler des offrandes. Leur appartement est absolument fabuleux, il s'étend sur 4 étages dont 2 étages de véranda et un véritable jardin. Il y a un grand espace de pelouse et même une fontaine. Je n'ai jamais vu un si bel appartement en Inde. Nous passons la soirée à discuter avec chacun des invités : ils nous accueillent vraiment très bien et nous racontent comment ils ont déjà tous fait de grands voyages à travers le monde, comment leurs enfants étudient dans les plus grandes universités US et comment leurs boites les envoient en conférence à la Défense très régulièrement. Tout le monde boit de l’alcool, même les femmes. Elles sont belles en sarees, elles rigolent, crient et elles dansent beaucoup. Cela fait du bien de les voir si libérées. Après avoir donné des offrandes au feu, après avoir bien discuté, bien bu, bien dansé, il est temps de manger. Le repas est expédié en 10 minutes, debout, alors que c'est excellent. Tout le monde s'éclipse à la fin du repas. L'Inde trop riche, L'Inde trop pauvre. Où te caches tu la classe moyenne ?

Dakshineswar Kali Temple

1month1project_Daksineswarkali.jpg

Jeudi 15 nous sommes partis avec Juliette et nos amis argentins visiter le temple de Kali dans le nord de la ville. Kali est la déesse hindoue de la destruction : elle détruit le mal et l’ignorance. C'est la déesse de Kolkata comme Ganesh est le dieu de Mumbai. Elle ressemble à Shiva et elle est d'ailleurs sa femme. Son temple est très joli. J'y retrouve les sarees colorés de l'Inde du sud , les pieds nus qui s'écrasent lourdement sur les dalles du temples , les encens qui embaument les narines et les prières hindoues qui te donnent envie de passer une journée entière à les observer se balader dans le temple. Après la visite du temple, nous nous sommes baladés sur la rivière Hooghly en prenant un petit bateau local très sympa pour découvrir l'autre berge.

1month1project_Hooghly.jpg

A bientôt pour le quizz de culture générale sur Kolkata !

Vive la vie !

#inde

DERNIERS CARNETS :