Mois 1 Projet 1 : Etre volontaire pour les missionnaires de la charité à Calcutta.

Missionnaires de la charité.jpg
" We ourselves feel that what we are doing is just a drop in the ocean. But the ocean would be less because of that missing drop " - Mother Teresa

Commencer par l'Inde, là où tout a débuté. Je n'irai pas n'importe où en Inde mais à Calcutta. J'y serai bénévole pour les missionnaires de la charité, association créée par Mère Teresa en 1950 afin d'aider "les plus pauvres parmi les plus pauvres”.

LES MISSIONNAIRES DE LA CHARITE

Les Missionnaires de la Charité forment une congrégation religieuse catholique fondée à Calcutta le 7 octobre 1950 par Mère Térésa. D'origine Albanaise, Mère Térésa quitte sa famille pour devenir religieuse et rejoindre l’Inde. Extrêmement choquée par la misère qu'elle rencontre à Calcutta, elle souhaite y monter un centre permettant de donner accès aux soins et à l'enseignement à tous et notamment aux "plus pauvres parmi les plus pauvres”. Deux ans après sa création, les sœurs ouvrent le célèbre mouroir de Kalighat. Petit à petit le centre s'agrandit pour accueillir les orphelins, les handicapés ou encore les lépreux. C'est une congrégation catholique mais tout ceci fonctionne indépendamment de la religion puisque la plupart des patients sont hindous ou musulmans. Je ne suis moi-même pas catholique et je peux être volontaire sans soucis. Les centres fonctionnent uniquement sur base du volontariat et des dons. La célébrité de Mère Teresa (notamment grâce à son prix Nobel de la Paix en 1979) donne un rayonnement international à l'association et encore aujourd'hui des centaines de volontaires accourent du monde entier pour aider.

Aujourd'hui, il y a 4 structures principales à Calcutta (car les Missionnaires de la Charité sont désormais présents partout dans le monde) :

- KALIGHAT : Le mouroir. Ce n'est pas un hôpital de soin, de petits bobos, c'est un endroit qui permet aux malades de retrouver un peu de dignité et de partager des moments chaleureux pour leurs derniers instants au lieu de les passer dans la rue.

- SHISHU BAVAN : L’orphelinat. SHISHU BAVAN se divise en 2 divisions : l'école