Je dois avouer qu’initialement j’ai choisi la Birmanie pour l’aventure. C’est un pays qui me tentait depuis des années, du fait de son statut de «  pays nouveau à conquérir ». Le développement difficile des ONG dans le pays (comparé surtout à ses voisins) et la situation politique désastreuse,  a confirmé mon avis de faire un petit geste : J’ai parcouru le pays à la rencontre d’ONG , d’écoles , d’institutions pour que des futurs voyageurs puissent être volontaires et donner eux mêmes de leur temps aux locaux ( via le site travel with a mission). J’ai appris des choses assez différentes de cette mission. C’était un mois très difficile. Je n’ai pas aimé bourlinguer. Cela m’a fatigué et j’ai parfois perdu le sens de mon voyage.

Un mois de mars à vagabonder à travers la Birmanie !

L'énergie m’a alors manqué, mon enthousiasme s'est envolé, ma passion s'est éteinte. J'ai dû m’accrocher.  J’ai rencontré des gens très intéressants et différents pendant ce mois : de l’association pour enfants aveugles, à l’ONG de protection de l’environnement ou la fondation pour le développement de l’empowerment des jeunes. Ils m’ont tous accueilli les bras ouverts, me donnant beaucoup de leur temps pour m’expliquer leurs missions. J’ai appris comment cela fonctionnait, que la débrouille est le maître mot et que la moindre goutte d’eau peut déjà aider beaucoup de gens. J’ai appris qu’on découvre mieux un pays en rencontrant ses ONG qu’en visitant ses temples. C’est quelque chose que je mettrai en pratique désormais durant chacun de mes voyages. J'espère que de nombreux volontaires ou voyageurs iront aider ces ONG !

Me voilà super bien arrivée à Siem Reap, au Cambodge, la ville des fameux temples d’Angkor ! Ce mois-ci, fini le voyage avec mon sac à dos. Je pose mes valises pendant un mois dans un petit nid douillet qui m’attend. Je suis accueilli à l’école de pâtisserie de l’ONG française de l’école de BAYON . C’est un programme de formation à la pâtisserie afin de permettre aux filles de la région d’accéder à l’emploi. Depuis quelques semaines, l’école de pâtisserie a ouvert un coffee shop pour vendre les produits issus des cours et faire connaître la démarche ! C’est la que j’interviens ! Pour le moment le coffee shop n’a pas beaucoup de clients, je vais donc les aider à développer le business notamment sur la partie marketing. La mission est vraiment intéressante, je suis très contente d’aider, comme je peux et avec le peu de temps que j’ai, ce super projet.

Un mois d'Avril à Siem Reap au Cambodge

Un tour du monde avec du sens !